Mon père André Laforme a été l’instigateur de mon implication dans le monde équestre.
À l’âge de 6 ans, j’ai eu mon premier cheval, un poney apache noir et blanc. Que j’ai passé des heures à me promener dans les bois derrière le chalet, me créant toute sorte de scénario, passant de la princesse indienne à la cowgirl chevauchant sa monture entre les arbres sur des petits chemins qui sillonnaient dans le bois et les champs. Ma mère Françoise m’a toujours encouragé dans ma passion.

En septembre 1970 (j’ai 15 ans), mon père décide sur les conseils d’un nouveau pensionnaire à notre écurie de se rendre à St-Thomas d’Aquin afin de nous acheter notre premier cheval de race Quarter Horse.Vous devinez où? Eh! oui à la Ferme Gauthier. Nous avons acheté notre jument de 3 ans Vanessa. Le contact avec la Famille Gauthier fut l’élément déclancheur de mon implication dans le milieu équestre. Ginette Gauthier (Franks) devient mon mentor, elle m’enseigne les rudiments de l’équitation western et m’introduit dans le milieu de la compétition.

Ma première compétition a lieu à la Ferme Gauthier le 4 juillet 1971. Ce fut le coup de foudre. Tous les étés, nous nous retrouvions à sillonner, mon père, ma mère et moi, le Québec. Nous allions dans tous les concours Quarter Horse. Que du plaisir j’ai eu avec la famille Gauthier lors de ces années. J’ai tellement de beaux souvenirs.

Pour tous ceux qui me connaissent, ils ne seront pas surpris de savoir que je me suis impliquée dans l’association Quarter Horse Junior. J’ai pris la présidence de celle-ci durant un an.

À l’âge de 19 ans, j’ai cessé la compétition. J’ai décidé de me perfectionner dans une autre discipline équestre en prenant des cours en dressage classique. Je viens de la Mauricie (Grand-Mère) donc j’ai cherché quelqu’un dans ma région et j’ai découvert à Trois-Rivières un centre équestre donc l’enseignant était nouvellement arrivé. Il arrivait de Saumur en France. J’ai eu le privilège de travailler pendant un an avec monsieur Georges Fauré. Ce fut une autre rencontre déterminante.

En 1977, je suis retournée à un concours Quarter Horse chez M. Gilles Bergeron. J’y ai rencontré la famille Gauthier et tout s’est enchainé très rapidement: un voyage au Texas avec Suzanne Gauthier, à notre retour, mon déménagement à St-Hyacinthe, le mariage avec François Gauthier en novembre 1978 et le développement de notre entreprise fut une suite d’évènements qui ont renforcé mon désir de m’impliquer dans le domaine équestre.
Deux merveilleux enfants, Jonathan et Josiane, qui sont toute ma fierté, sont nés. Aujourd’hui, ils sont tous deux impliqués dans le domaine équestre. Josiane est propriétaire d’un ranch et travaille avec son père François en Caroline du Nord à titre d’entraineur de chevaux de reining. Elle est mariée à Russell Flint depuis août 2005. Elle est la mère de deux merveilleuses petites filles, Alyson (née le 28 avril 2006) et Heidi-Lynn (née le 24 mars 2009).
Jonathan s’est impliqué dans les chevaux à l’âge de 19 ans. Très rapidement il s’est développé au côté de son père. Il a vécu en Allemagne pendant 4 ans. En 2006, il s’est marié avec Janina. Depuis Décembre 2009, Jonathan et sa petite famille sont revenus États-Unis. Il a travaillé au côté de son père et maintenant, Jonathan et sa famille vivent à Aubrey, Texas.  Il opère son entreprise d’entrainement de chevaux de reining à Pilot Point . Ils sont les parents de 3 beaux garçons.

Je suis grand maman cinq fois, quel bonheur!

Depuis plus de 40 ans, je voue ma vie professionnelle à partager mes connaissances et mon amour des chevaux. J’ai passé mes niveaux d’entraîneur canadien en Performance niveau 1, 2 et 3 au fil des ans. J’ai officié comme directrice pour l’association Quarter Horse ainsi que l’association québécoise de reining pendant plusieurs années. J’ai travaillé à titre de bénévole pour la mise en place de l’association régionale Richelieu-Yamaska. En 1983-84, j’ai reçu  le mérite sportif Richelieu-Yamaska en tant qu’entraîneur par excellence, ce fut une belle surprise.

Je ne suis méritée en 2011 le trophée Coaching Excellence par Canada Hippique. En 2013, j’ai reçu la médaille du Jubilé de la reine Elisabeth II, cette distinction m’a été accordée en raison de ma contribution significative apportée au développement de l’entraînement d’un sport.

En 2014, lors du Gala des FEMMES D’INFLUENCE EN SPORT ET EN ACTIVITÉ PHYSIQUE AU QUÉBEC, le prix spécial 10e ANNIVERSAIRE m’a été remis car m’étant démarquée au cours des dix dernières années (2004-2014) dans le développement de l’activité équestre. Dans la même année, j’ai reçu lors du Gala Excellence de la Fédération équestre du Québec, le trophée Aramis pour mon implication dans le développement de l’équitation western au Canada et en Europe. De plus j’ai été choisie par Canada Hippique en tant que Chef d’équipe en reining aux Jeux équestres mondiaux 2014 en Normandie.

Je me suis impliquée pendant plusieurs années au sein de la Fédération Équestre du Québec. J’ai été en charge du comité d’examinateurs de la FEQ. J’ai eu la possibilité de faire la formation des juges en France et en Belgique.

À chaque année, je donne plusieurs stages d’équitation western en Europe (France, Belgique, Suisse et Allemagne).

Je m’investis beaucoup dans l’enseignement, autant auprès des débutants qui désirent apprendre une meilleure technique d’entraînement qu’auprès de cavaliers plus expérimentés qui veulent améliorer leur performance en concours.

En plus de mon rôle de formatrice et d’entraîneur, je suis juge FEI et NRHA. J’ai eu le privilège de juger de très importants concours de reining en Europe ( France, Italie, Allemagne…), aux États-Unis ( USET, Derby en Oklahoma et plusieurs futurités) ainsi que partout au Canada. Encore aujourd’hui ma passion de juger est plus que présente.

Lors d’un voyage en Allemagne à titre de juge NRHA, j’ai fait la connaissance d’un homme extraordinaire. Le coup de foudre de part et d’autre. Dieter a déménagé au Québec, nous nous sommes mariés le 30 décembre 2006. Aujourd’hui Dieter est le photographe/videographe (DW-Equinephotography.com) officiel de nombreux concours NRHA aux États-Unis.  C’est merveilleux car nous vivons la même passion des chevaux et en plus nous sommes toujours ensemble. Comme quoi l’avenir nous réserve de belles surprises lorsqu’on s’y attend le moins.

Je me trouve extrêmement privilégiée de vivre de ma passion, de  partager mes connaissances avec les cavaliers, de continuer à apprendre au contact de d’autres entraîneurs, de développer de nouveaux programmes d’apprentissage, d’aider les gens à atteindre leurs objectifs de formation et de parfaire leurs connaissances.

D’où vient mon leitmotiv :

MA PRIORITÉ, C’EST VOUS!